Echo-Nature

Réagissons et défendons les Marronniers de l'Avenue Louise !

Publié le 25 Juillet 2012 par Eco-nature in AGISSONS! ACT NOW

 

19 Marronniers d'Inde (Aesculus hippocastanum) sont menacés sur l'Avenue Louise à Bruxelles  

 

En date du 16 juillet 2012 l'Avenue Louise a été le théâtre d'un spectacle une fois de plus désolant avec l'abattage de plusieurs superbes Marronniers d'Inde (Aesculus hippocastanum) !

En effet, suite à un rapport d'expertise d'un bureau d'études indépendant ils présenteraient un pronostic d'évolution défavorable et constitueraient un risque en terme de sécurité. © Bruxelles-Mobilité

Le plus terrible ici, c'est que les arbres ne seraient pas replantés conformément aux conditions du permis.    

      556615 4364245070399 1039569479 n

 

DSC03337

 

Démarrage de l'abattage ce 16 juillet 

 

 

Située non loin de chez moi je décide de pousser une pointe jusque là et c'est attristée que je découvre le funeste spectacle ... 

 

DSC03344

 

Les Marronniers d'Inde marqués au fer blanc sont condamnés et sur le point d'être abattus dans les prochaines heures. Que faire ? Se renseigner au plus vite et écrire aux personnes concernées !  

 

DSC03339

 

Second jour d'abattage le 17 juillet 

La situation se corse car l'on apprendra par la suite que conformément à l'Ordonnance du 1er mars 2012 sur la Conservation de la nature, l'abattage est formellement interdit entre le 1er avril et le 15 août pour raison de nidification. Comme d'habitude le travail est effectué de nuit, très rapidement et le comble du comble c'est que les riverains dont la majorité sont en vacances n'ont été avertis que par tracts distribués dans les boîtes aux lettres à la dernière minute ! J'apprendrai encore par la suite qu'aucune enquête publique n'a été effectuée ... Mais où va-t-on ?  Ma petite voix me dit que quelque chose n'est pas normal et que cela ressemble étrangement à l'histoire des 300 platanes de L'Avenue du Port !     

 

 

C'est donc un véritable massacre qui se poursuit au fil des heures et les Marronniers d'Inde tombent les uns après les autres.

 

DSC03340

 

J'en ai presque les larmes aux yeux et ai envie de pousser un énorme coup de gueule car l'Homme ne comprend rien à rien et détruit le plus important : la Vie ! Quand comprendra-t-il donc que nos amis les arbres nous fournissent l'essentiel de notre oxygène ? MERDE !!!   

 

DSC03347

 

Les voitures défilent le long de l'Avenue comme si de rien n'était, comme si tout cela était parfaitement normal et je suis certaine que pas un de ces automobiliste ne voit la vraie réalité. La seule chose qu'ils font c'est de nous regarder bêtement en pensant certainement que nous sommes des imbéciles d'écologistes ! Mais que penser des oiseaux qui nichent très certainement au sein de ces marronniers ? On est en train de tronçonner la Vie ! 

 

DSC03350

 

Coup de théâtre ce 18 juillet

L'abattage est suspendu pour non respect de la nidification des oiseaux qui dure jusqu'au 15 août ! Une dérogation spéciale pouvait être obtenue mais n'a pas été demandée !

 

Deux asbl portent plainte contre Bruxelles-Mobilité en date du 20 juillet 

Article extrait du Journal Le Soir du 24 juillet 2012 © D.Rodenbach)   

Deux asbl, La Ligue de Protection des Oiseaux et Bruxelles Nature portent plainte contre Bruxelles-Mobilité.  

Il s'agit de la première plainte déposée en vertu de l'ordonnance bruxelloise du 1er mars 2012 et relative à la Conservation de la nature. Cette dernière interdit notamment l'abattage d'arbres entre le 1er avril et le 15 août, période qui correspond à la nidification.

L'abattage des marroniers de l'avenue Louise avait débuté dans la soirée du 16 juillet avant d'être suspendu quatre jours après par Brigitte Grauwels (CD&V), Minsitre bruxelloise en charge des Travaux Public.

L'abattage d'arbres est illégal pendant la période de nidification sans l'obtention d'un permis exceptionnel que Bruxelles-Mobilité, en charge des équipements, des infrastructures et des déplacements, n'avait pas demandé.

L'abattage a été reporté au 15 août, mais malgré sa suspension, les deux asbl ont décidé ne pas en rester là.

"Quatre ou cinq arbres ont déjà été abattus ou élagués donc, il y a bien infraction à l'ordonnance relative à la Conservation de la nature" a indiqué Mario Ninanne, président de Bruxelles-Nature et administrateur de la Ligue de protection des oiseaux, confirmant une information de la Dernière Heure.

"Nous avons voulu marquer le coup et nous constituer partie civile, car malgré cette ordonnance, trois cas d'abattage ou d'élaguages illégaux ont été constatés depuis le 1er mars."     

Commenter cet article