Echo-Nature

Action OGM Maïs TC 1507 ce 11 février à Bruxelles!

Publié le 6 Février 2014 par Eco-Nature in AGISSONS! ACT NOW

 

 im000000a28d0c55b0b

 

L’avenir du maïs TC 1507 se jouera ce mardi 11 février à Bruxelles, lors d’une réunion des Ministres en charge des Affaires Européennes. La Belgique doit s’y opposer ! Pour rappel, Pionner Hi-Bred, fabricant d’OGM, filiale du groupe américain Du Pont de Nemours, grand producteur de pesticides, cherche depuis 12 années à faire autoriser en Europe la culture de son maïs génétiquement modifié TC 1507. Ce maïs est résistant au glufosinate d'ammonium (ne pas confondre avec le glyphosate, principe actif du Roundup, de Monsanto). Cet OGM contient donc ce glufosinate.


Le glufosinate d'ammonium est une "tondeuse chimique", un herbicide desséchant, dont l'effet est de brûler la "mauvaise herbe" et pour lequel l’autorisation - ainsi que l’autorisation de tous les herbicides dont il est le principe actif - court jusqu’à octobre 2017. Une réévaluation complète de ce produit sera alors indispensable en cas de nouvelle demande d'autorisation. Or, le glufosinate étant classé comme produit toxique pour la reproduction, une forte probabilité existe- en vertu du règlement européen 1107/2009 - qu'il ne soit jamais ré-autorisé !

 

734276 164745963681260 1388454082 n 


En effet, ce produit ne sera éventuellement autorisable que si, dans des conditions réalistes d’utilisation, l’exposition à l’homme est négligeable. Et, c’est là tout le problème ! Dans le cas d’une plante génétiquement modifiée qui a la capacité de « stocker » l’herbicide ou ses métabolites dans ses feuilles et dans ses graines, le glufosinate sera consommé par l’homme ou l’animal avec la plante !


Rappelons que les effets par ingestion des herbicides du type glufosinate sur la santé animale et humaine n’ont jamais été étudiés, ce que dénonce Nature & Progrès depuis de nombreuses années. L’Europe s’apprête donc à commercialiser un OGM qui contient un herbicide sans en avoir étudié l’impact sur la santé et l’environnement.
Rappelons également que l’étude, menée par le professeur Gilles-Eric Séralini sur des rats nourris avec le glyphosate, démontrait un impact sur la santé d’un OGM résistant aux herbicides.

 

4422081

 

En décembre dernier, Nature & Progrès interpellait déjà les Ministres Laruelle, Wathelet et Onkelinx à ce sujet et invitait les citoyens à se mobiliser contre cette autorisation en signant une pétition (http://www.natpro.be/actionogm/). A ce jour, plus de 1.500 personnes ont suivi l’appel de cette association.
Aujourd’hui, au vu de la gravité d’une autorisation de ce maïs pour notre agriculture et notre alimentation, Nature et Progrès interpelle à nouveau nos Ministres afin qu’ils mettent tout en œuvre auprès de leurs homologues européens pour que l’autorisation du maïs TC1507 soit refusée. Signalons également que le Parlement Européen s’est lui-même opposé à cette autorisation le 16 janvier dernier.  

(Communiqué de Presse 6 Fév 2014 Copyright Nature et progrès)  

 

Que faire en pratique ? 

 

Signez => la lettre de Nature et Progrès destinées aux différents Ministres en charge de ce dossier 

Pour en savoir plus sur  => le maïs OGM TC 1507 

Découvrez => l'entretien avec le professeur Gilles Eric-Séralini  

Parcourez l'article => OGM une étude qui dérange 

Découvrez => l'étude complète du Professeur Séralini 

Pour toute information complémentaire ou interview, veuillez prendre contact avec March Fichers de l'asbl Nature et Progrès au 0473/65.36.32 marc.fichers@natpro.be 

 

Commenter cet article