Echo-Nature

Humusation : vers une alternative funéraire non polluante pour nos cours d'eau ce 22 mars à Namur

Publié le 16 Mars 2017 par Echo-Nature in Activités - conférences - expos - ciné - tv

Humusation : vers une alternative funéraire non polluante pour nos cours d'eau ce 22 mars à Namur

Réflexions sur les pratiques funéraires actuelles et présentation d'une alternative respectueuse des milieux aquatiques : l'humusation. Grâce à un processus contrôlé de transformation du corps par les micro-organismes naturels, la dépouille mortelle se transforme rapidement en humus sain et fertile. 

 

Avec la participation de : 

Jospeh Orszagh, docteur en Sciences chimiques à l'Université de Mons, à la retraite et membre de la Commission des Eaux de la Région wallonne pendant 15 ans 

Francis Busigny, expert en gestion des déchets et des eaux usées

Vidéo : L'Humusation pour un retour à la terre 

 

Infos pratiques

 

Humusation : vers une alternative funéraire non polluante pour nos cours d'eau 

 

Quand

Mercredi 22 mars de 20 à 22h

Accueil dès 19h30

Mundo N

Rue Nanon 98

5000 Namur 

Réservation : Les Amis de la Terre au 081/390.639 ou contact@amisdelaterre.be

Participation aux frais : libre 

Ver à compost - Eisenia foetida

Ver à compost - Eisenia foetida

 

Pour aller plus loin : 

 

- Plus d'infos sur l'humusation via le site officiel => Humusation

- Avantages de l'humusation => Humusation

- Le processus d'humusation en détail => Etapes de l'humusation 

- Questions fréquentes => FAQ

- Suivez l'avancée du projet via la page Facebook officielle => Humusation

Humusation : vers une alternative funéraire non polluante pour nos cours d'eau ce 22 mars à Namur

 

Ma vision du dernier grand voyage et mon choix de l'humusation :

 

Sensible depuis toujours à la protection de l'environnement mais surtout à mon empreinte écologique, cela fait plus d'une vingtaine d'années que le choix de mon dernier voyage s'est porté sur une inhumation éthique et écologique. A l'époque, comme ce genre de pratique funéraire n'était pas encore très répandue, je désirais tout simplement reposer sans aucune fioriture à un endroit différent de celui du cimetière. Une inhumation au sein d'une urne funéraire écologique à la montagne ou au cœur d'un cimetière forestier comme cela se pratique déjà au Luxembourg furent mes deux coups de coeur. 

La vie m'a ensuite envoyé deux épreuves de taille puisque l'accompagnement de deux de mes proches en soins palliatifs est venu faire exploser tous mes principes moraux et notamment ma vision du dernier grand voyage. Sur près de trois longues années ces deux épreuves m'ont véritablement nourrie humainement mais également spirituellement et j'ai éprouvé un intérêt particulier pour cet accompagnement thérapeutique. Très vite je me suis mise à penser à ce que j'avais envie de laisser comme trace de mon passage et ai opté tout naturellement pour le don d'organes post-mortem. En effet, il n'y a pour moi pas de plus beau symbole que de finaliser mon existence en offrant un peu de moi pour sauver la vie.

Maître-composteur depuis 2005 sur la commune d'Ixelles, je découvris par hasard en 2015 un article consacré à l'humusation et fus immédiatement séduite par le concept. Outre l'utilité du compostage, le processus 100% naturel, écologique et sans aucune fioriture, l'humusation me correspondait parfaitement. J'aimais bien l'idée de pouvoir "nourrir" la vie après mon envol pour ensuite reposer simplement en un Jardin de la Métamorphose. Dans la semaine qui a suivit, j'ai remplis les formalités auprès de la Fondation Métamorphose et informé mon conseil communal de ma décision car je suis intimement convaincue du bien fondé de cette nouvelle pratique funéraire.

En effet, même si la loi légalisant l'humusation n'existe pas encore nous pouvons tenter de faire évoluer les mentalités en faisant pression sur nos élus et en exprimant le souhait d'une modification au niveau juridique. J'ose espérer que dans un avenir plus ou moins proche, l'humusation soit officiellement reconnue comme troisième pratique funéraire en Belgique.        

 

Si vous désirez soutenir le projet :

 

- Signez la pétition de la Fondation Métamorphose => Pétition légalisation humusation

- Remplissez les formalités pratiques => Acte de dernière volonté

- N'hésitez pas à partager l'info

 

Dernières avancées au niveau juridique :

 

Le 21 Février 2014 est entré en vigueur le décret du 23 Janvier 2014 modifiant le décret du 6 mars 2009 du Code de la Démocratie locale en Région Wallonne.

Ce texte de loi qui, avant le nouveau décret "cimetières" ne mentionnait que les deux pratiques funéraires reconnues, a été changé subtilement, par l'ajout de trois points de suspension :

les pratiques funéraires autorisées "sont l'inhumation, la crémation, ..." ll suffirait de remplacer les points de suspension par "et l'humusation".

(Source Fondation Métamorphose)

Brevet de pratiques en Eco-Pédagogie (Liège) - Stage & atelier compostage à la Ferme Nos Pilifs

Brevet de pratiques en Eco-Pédagogie (Liège) - Stage & atelier compostage à la Ferme Nos Pilifs

Commenter cet article