Echo-Nature

Un nouvel oiseau rare aperçu en forêt de Soignes : le Pic cendré (Picus canus)

Publié le 1 Septembre 2016 par Echo-Nature in Mon jardin secret

Pic cendré - Picus canus - Grey-headed Woodpecker - Copyright Frank Vassen

Pic cendré - Picus canus - Grey-headed Woodpecker - Copyright Frank Vassen

Au mois d'avril 2016, un monitoring des pics (oiseaux) bruxellois était organisé par Bruxelles Environnement en forêt de Soignes, en collaboration avec Natagora/AVES. Un ornithologue bénévole a eu l'attention attirée par un cri de pic différent de celui du Pic vert (Picus viridis), un oiseau nicheur commun en forêt de Soignes ... Jumelles et photos à l'appui, il a identifié un Pic cendré (Picus canus), une espèce jusque-là inconnue en forêt de Soignes.

 

"Woody Woodpecker " n'est pas tout seul !

Après le Pic vert, le Pic noir, le Torcol fourmilier, le Pic épeiche, le Pic mar et le Pic épeichette, l'observation du Pic cendré (ou Pic gris) monte à 7 le nombre d'espèces de pics présentes dans la partie bruxelloise de la forêt de Soignes. "La présence du Pic cendré à Bruxelles est aussi exceptionnelle qu'inattendue", déclare Alain Paquet de Natagora/AVES. "Il est très rare que des Pics cendrés nichent dans notre pays, bien que l'espèce soit présente en Wallonie. En dehors de cela, on observe parfois quelques individus errants, ce qui est probablement le cas de cet oiseau relevé à Bruxelles".  

 

Chanteur romantique discret ...

Le Pic cendré observé est un mâle actif. Avec son chant particulier, il essayait d'attirer l'attention d'une femelle, bien que ses chances de réussite soient minces ... C'est pourquoi Bruxelles Environnement et les associations locales de protection de la nature ont décidé de ne pas ébruiter cette observation jusqu'à la fin de la saison de couvaison, afin que l'oiseau soit dérangé le moins possible. L'oiseau a été observé une dernière fois fin mai, chantant toujours activement. 

 

... Cherche nid d'amour douillet 

La partie bruxelloise de la forêt de Soignes, perle verte de 1.600 hectares de forêt, bénéficie de la protection européenne Natura 2000. La gestion qui en découle vise un équilibre entre les aspects forestiers, les loisirs et la biodiversité. Le maintien du bois mort - sur pied ou couché - est un élément essentiel : les pics y creusent des cavités pour nicher et pour se nourrir des insectes qui s'y réfugient. Peu de probabilités qu'il y ait eu une couvée cette fois-ci, mais cette observation est don bon augure pour les annnées à venir ! 

(Copyright Bruxelles Environnement 29/08/2016)

 

Commenter cet article