Echo-Nature

Première colonie de barbastelles découverte en Wallonie et Nuit des Chauves-souris ce 27 août

Publié le 15 Juillet 2016 par Echo-Nature in Mon jardin secret, Agenda balades nature

 

Une découverte que nous devons à Natagora après 4 ans de recherches

 

Chauve-souris barbastelle - Copyright Jean-Louis Gathoye

Chauve-souris barbastelle - Copyright Jean-Louis Gathoye

Ceci est une excellente nouvelle pour cette chauve-souris forestière qui nécessite des forêts diversifiées avec des arbres à écorce décollée.

Depuis 2012, des dizaines de volontaires du groupe de travail "chauves-souris" de Natagora (Plecotus), sont à la recherche de traces de la barbastelle en province de Luxembourg.

Suivi de chauve-souris en forêt - Copyright Benjamin Legrain

Suivi de chauve-souris en forêt - Copyright Benjamin Legrain

 

Habitat

La barbastelle est très discrète, elle gîte et chasse en forêt et y passe l'hiver. Or ce sont dans les grottes et les combles qu'il est le plus facile de voir des chauves-souris. La barbastelle, quant à elle ne se réfugie sous terre qu'en cas de grosse vague de froid, elle préfère les écorces décollées de vieux arbres ou d'arbres morts sur pied.

 

La découverte

Natagora a placé des détecteurs dans de nombreuses forêts wallonnes afin de pouvoir repérer les sonogrammes typiques des barbastelles. Ensuite, pour découvrir les gîtes, il a fallu capturer une de ces petites chauves-souris et l'équiper d'un émetteur. De cette manière, les zones à protéger sont connues. La première colonie a été retrouvée début juillet, dans une zone de forêt bien gérée par le DNF (Département de la Nature et des Forêts), dans un grand hêtre mort pas très loin d'Orval.  

Barbastelle en vol - Copyright René Janssen

Barbastelle en vol - Copyright René Janssen


Fiche d'identité

La barbastelle d'Europe est une espèce forestière rarissime en Wallonie. Elle chasse principalement des papillons de nuit. Grâce à un sonar très caractéristique, elle a la particularité de s'attaquer à certains papillons qui repèrent les autres chauves-souris. L'ensemble de son cycle se déroule en forêt où elle installe ses gîtes d'été et d'hiver dans un trou d'arbre ou derrière une écorce décollée.

Cette chauve-souris forestière de taille moyenne possède un pelage caractéristique long et soyeux, d'aspect général très sombre à noir parfois grisonnant. La pointe des poils du dos est blanchâtre, le ventre est gris foncé et la face noire. Les oreilles sont noires, très larges et soudées entre elles sur le front. Chaque individu possède un "dessin" d'oreille unique, qui permet de les différencier.

 

Longueur tête et corps : 45 - 58mm

Longueur avant-bras : 36,5 - 44mm

Longueur oreilles : 12 - 18mm

Envergure : 262 - 292mm

Poids : 6 - 13gr

Suivi de chauve-souris en forêt - Copyright Benjamin Legrain

Suivi de chauve-souris en forêt - Copyright Benjamin Legrain

 

Participez à la Nuit des Chauves-souris ce samedi 27 août 2016 

Partir à la découverte des chauves-souris ne laisse généralement personne indifférent. Qu'on les aime ou pas, elles réussissent à nous captiver. Entendre leurs chants grâce au détecteur d'ultrasons et pouvoir observer leur vol furtif à la lueur de torches longue portée reste une expérience unique.

Au travers de balades nocturnes, d'animations pour enfants, de films, d'expositions et de bien d'autres activités, la Nuit des Chauves-souris invite chaque année petits et grands à découvrir les spécificités de ces étranges créatures et leur importance pour le bon fonctionnement de la biodiversité.

Du crépuscule à l'aurore, le dernier samedi d'août, Natagora vous invite donc à rencontrer ces petits mammifères volants, partout en Wallonie et à Bruxelles. 

En 2016, l'accent sera mis sur les habitats des chauves-souris, menacés par de nombreuses barrières : routes, lumières ou arrachage des haies. La fragmentation de l'habitat, qui touche aussi de nombreuses autres espèces, n'est pas la perte de milieux, mais bien l'érection de barrières, qui entravent les déplacements de la faune. Il en résulte notamment une inaccessibilité aux ressources et un manque de brassage génétique.

Mais il est possible d'agir. En tant que citoyen, on peut éviter tout éclairage extérieur non lié à un détecteur de mouvement, favoriser les haies et les alignements d'arbres au jardin et poser d'autres actions que de nombreux spécialistes vous feront découvrir ce 27 août 2016.  

Première colonie de barbastelles découverte en Wallonie et Nuit des Chauves-souris ce 27 août

 

Infos pratiques : 

 

Nuit des Chauves-souris 

 

Quand ?

Le samedi 27 août 2016

 ?

A Bruxelles et en Wallonie

Consultez le programme => Programme de la Nuit 

Plus d'infos sur le site officiel de Natagora => Nuit des Chauves-souris 

 Copyright Getty Images/iStockphoto

Copyright Getty Images/iStockphoto

Commenter cet article