Echo-Nature

Nidification du Faucon pèlerin à Bruxelles

Publié le 9 Avril 2016 par Eco-Nature in Mon jardin secret

Magnifique nouvelle pour tous les passionnés d'ornithologie car le couple de Faucons pèlerins (Falco peregrinus - Peregrine Falcon) qui niche depuis plusieurs années au sommet de la Cathédrale des Saints Michel et Gudule de Bruxelles est de retour dans notre capitale.

Grâce au programme Faucons pour tous lancé il y a 12 ans par Didier Vangeluwe, ornithologue à l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique des milliers d'internautes belges et étrangers peuvent suivre les aventures des faucons bruxellois en live 24h/24h.

En 2015, ce ne sont pas moins de 3.000.000 de connexions qui ont été enregistrées au cours des 8 semaines d'observation dont 100.000 au cours du jour de l'éclosion (source Faucons pour tous).

Cette année s'annonce doublement exceptionnelle car d'une part 5 oeufs ont été pondus alors que la femelle Faucon pèlerin pond généralement entre 3 et 4 oeufs mais d'autre part, une seconde caméra HD a été installée au sommet de la tour de la maison communale de Woluwé-Saint-Pierre qui permettra d'observer ce second site de nidification. 

Bienvenue donc dans cette formidable aventure qui vous contera au quotidien les aventures des différents couples de faucons bruxellois.

Nidification du Faucon pèlerin à Bruxelles

L'origine des couples de Faucons pèlerins bruxellois :

 

- A la cathédrale des Saints Michel et Gudule :

 

Les deux individus sont bagués ce qui permet de connaître leur âge et leur origine.

Née en 2002 à Herdecke en Allemagne, la femelle est une grande habituée des lieux puisqu'elle niche à la cathédrale depuis 2006 avec à son actif la naissance de 36 fauconneaux.

Le mâle est né à la cathédrale en 2008 et forme couple avec sa mère depuis 2003.

 

- A la maison communale de Woluwé-Saint-Pierre :

 

Dans ce cas-ci, comme la femelle n'est pas baguée aucune information relative à son âge et/ou à son origine n'est connue.

Le mâle est lui bagué et né en 2002 dans le clocher de l'église Saint-Antoine où il niche depuis 3 années consécutives.

Bague définitive (à gauche) et provisoire (à droite)

Bague définitive (à gauche) et provisoire (à droite)

Généralités sur le Faucon pèlerin :

 

Le Faucon pèlerin (Falco peregrinus - Peregrine Falconest un rapace diurne qui se reconnaît aisément à sa tête ronde volumineuse, sa puissante poiterine ainsi que ses longues ailes pointues et arquées en forme de croissant.

De couleur plutôt noire chez l'adulte, la tête varie du brun sombre au roux chez les individus de moins d'un an et la présence de larges moustaches noires donnent l'impression que l'oiseau est casqué. Le dos et le dessus des ailes sont de couleur gris bleuté. Son plumage est tacheté de couleurs vives comme le brun, le noir, le jaune et le gris.

Le Faucon pèlerin possède un bec court, crochu et pointu ainsi que des griffes acérées appelées "serres" au bout de ses fines pattes.

D'une longueur de 40 à 50cm pour une envergure entre 80 et 100cm son poids oscille entre 580 et 1300gr. A noter qu'il existe une différence de poids entre le mâle et la femelle qui est nettement plus imposante.

Véritable oiseau emblématique, ce dernier est doté d'une vue extrêmement puissante et il peut ainsi apercevoir un oiseau de la taille d'une Merle noir (Turdus merula - Common Blackbird) à 1km de distance.

Pour la petite histoire, l'on raconte que les égyptiens avaient adoptés le dessin de la tête de Faucon pèlerin signifiant "voir" en faisant référence à la vue exceptionnelle de ce légendaire rapace.

Nidification du Faucon pèlerin à Bruxelles
Nidification du Faucon pèlerin à Bruxelles

La nourriture du Faucon pèlerin se compose de grives, de pigeons, de corneilles, de limicoles, de corneilles, de limicoles ou encore de canards.

Dès qu'il a repéré sa proie, ce dernier s'élève rapidement dans les airs pour plonger sur elle au terme d'une vertigineuse attaque en piqué. Les ailes colées au corps il peut facilement atteindre une vitesse supérieure à 250km/h ce qui fait de lui l'animal le plus rapide du monde.

A noter que des études faites en soufflerie indiquent que sur des trajectoires plus pentues et plus longues, sa vitesse peut atteindre les 400km/h.

Le Faucon pèlerin a l'habitude de pondre entre 2 et 4 oeufs directement sur une corniche de falaise ou au sein d'une petite cavité rocheuse inaccessible à l'homme.

Les oeufs éclosent après 28 jours et les jeunes s'envolent à l'âge de 5 ou 6 semaines.

Copyright Didier Vangeluwe - Faucons pour tous 2016

Copyright Didier Vangeluwe - Faucons pour tous 2016

En pratique comment cela se passe ?

 

1) La ponte

La ponte compte entre 3, 4 voire même parfois 5 oeufs et culmine vers la mi-mars. Les oeufs qui sont généralement de couleur crème, tachetés de rouge et même de couleur brique sont pondus à intervalle de 48 à 72 heures durant lesquels l'accouplement se poursuit.

Cette année à la fin février, la femelle a pondu 5 oeufs ce qui est exceptionnel.

 

2) L'incubation

L'incubation débute généralement à la ponte de l'avant dernier ou du dernier oeuf et se poursuit pendant 30 à 32 jours. Durant toute cette période, c'est tout à tour que le couple de Faucons pèlerins se relaie pour couver les oeufs.

A noter que le rôle le plus important est confié à la femelle qui couve également pendant la nuit. En effet, la femelle possède au niveau du ventre une plaque incubatrice, c'est-à-dire une zone dépourvue de plumes et fortement vascularisée permettant un contact direct des oeufs avec la peau et ainsi, une chaleur constante (voir photo ci-dessous).

Le mâle, qui ne possède aucune plaque incubatrice se contente de conserver les oeufs au chaud (entre 20 et 30% du temps) pendant l'absence de la femelle qui abandonne sa couvée pour s'alimenter.

Pendant toute la durée de la couvaison la femelle prendra le plus grand soin de "retourner" ses oeufs afin que la chaleur se répartisse sur toutes les surfaces.

Après 30 à 32 jours d'incubation en moyenne, l'on assiste généralement aux premiers coups de bec du fauconneau qui essaie de percer sa coquille. On dit d'ailleurs de l'oeuf qu'il est "bêché" dès qu'un premier trou apparaît.  

Plaque incubatrice de la femelle faucon

Plaque incubatrice de la femelle faucon

Un premier oeuf bêché et quelques pépillements depuis ce vendredi 8 avril 14h01

 

Double surprise ce vendredi 8 avril car le système d'enregistrement a capturé les premiers pépillements au travers des coquilles, signes distinctifs d'une ou plusieurs naissance(s) imminente(s). A noter que les premiers pépillements permettent aux fauconneaux d'établir un premier contact avec leurs parents.

Seconde bonne nouvelle : l'on a également pu apercevoir qu'un des oeufs est bêché, ce qui signifie qu'un fauconneau à bel et bien percé sa coquille en un endroit mais qu'elle est encore bien entière. C'est à partir de ce moment que débute pour le fauconneau un long et pénible travail puisque ce dernier devra découper l'entièreté de sa coquille et ensuite s'extraire de l'oeuf. 

Pour ce faire, il possède un précieux outil appelé "la dent de l'oeuf" sorte de petite excroissance dure située au bout du bec et qui tombe quelques heures après l'éclosion. La période de découpe de la coquille prend plusieurs heures jusqu'à ce qu'il parvienne à se dégager entièrement de sa coquille. Patience donc et peut-être que nous aurons la chance d'apercevoir le premier fauconneau de la couvée 2016 dès ce week-end!   

A noter que le faucon mâle soucieux de sa progéniture a déjà fait plusieurs aller-retour au nid avec des proies dont une grive musicienne (Turdus philomelos - Song Thrush). Un peu tôt pour débuter le nourrisage vu que les fauconneaux ne sont pas encore nés.  

 

Premier oeuf bêché (extrême droite) - Copyright Didier Vangeluwe - Faucons pour tous

Premier oeuf bêché (extrême droite) - Copyright Didier Vangeluwe - Faucons pour tous

Dépôt de proie par le Faucon mâle - Copyright Didier Vangeluwe - Faucons pour tous

Dépôt de proie par le Faucon mâle - Copyright Didier Vangeluwe - Faucons pour tous

Eclosion Faucon pèlerin

Envie de venir observer les faucons ?

 

Rendez-vous au poste d'observation situé rue du Bois Sauvage du côté gauche quand vous êtes face à la cathédrale où 2 ornithologues répondront à vos questions. 

Le poste d'observation est accessible du mardi au dimanche de 12h à 18h avec possibilité d'observer les faucons pèlerins au téléscope.

 

Suivez au jour le jour la nichée de faucons de la cathédrale des Saints Michel et Gudule ainsi que l'évolution de la nichée de Woluwé-Saint-Pierre via le site officiel => Faucons pour tous 

 

Nidification du Faucon pèlerin à Bruxelles
Commenter cet article

jean-luc saint-marc 14/09/2017 06:10

"Le Faucon pèlerin (Falco peregrinus - Peregrine Falcon) est un rapace nocturne sédentaire"

Vraiment ???

Echo-Nature 17/09/2017 18:43

Bonjour, merci pour votre intérêt pour Echo-Nature ainsi que votre commentaire bien utile car il s'agit d'une erreur. Petit rectificatif : le Faucon pèlerin est bien un rapace diurne et l'erreur a été corrigée. Merci pour votre vigilance. Bien à vous. Vinciane Allebroeck

michael 09/04/2016 12:19

merci vinciane pour toute la beauté que tu promeux :-) kiss, michaël

Vinciane 29/04/2016 19:50

Avec grand plaisir Michaël et merci pour le partage! Au plaisir :-)